benoithellings.be

benoithellings.be

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

09 Oct 2015

Bagdad sûr, vraiment ?

Asile, Belgique, Défense, Droits humains, Irak Donnez votre avis..

Franckenll y a quelques semaines, les résidents irakiens des centres pour demandeurs d’asile belges ont reçu un courrier signé de la main de Theo Francken. Celui-ci suit la même logique que l’achat d’espace publicitaire sur Facebook en Irak : décourager les demandes d’asile irakiennes. Cette lettre a d’ailleurs mis le feu aux poudres dans le centre Fedasil de Florennes !

Ainsi, le courrier annonce le gel de l’analyse des dossiers de ressortissants provenant de la capitale irakienne et ses environs. Ce courrier précise en anglais et en arabe : « Depuis 2014, la situation en Irak s’est modifiée de façon telle qu’un retour du demandeur d’asile vers cette région ne représente plus un vrai risque pour lui ».

C’est un point de vue très étonnant quand on sait que six F-16 belges ont participé du 24 septembre 2014 au 2 juillet 2015 à des frappes aériennes contre Daesh en Irak, au nom de la situation sécuritaire en particulier aux alentours de Bagdad. La Défense a d’ailleurs annoncé une reprise possible de ces – très inefficaces – frappes belges dès l’été 2016.

De surcroît, dans ses « conseils aux voyageurs », le SPF Affaires étrangères annonce sur son site web que j’ai consulté aujourd’hui : « La situation sécuritaire en Irak reste instable et très dangereuse pour tous les voyageurs. Les risques d’attentats et d’actes de banditisme sont importants. Les récents combats et le risque que les violences ne s’étendent jusqu’à Bagdad rendent la situation très précaire et volatile. »

Une chose est certaine, Theo Francken ne semble pas prendre ses renseignements chez son collègue (pourtant NVA) de la Défense, Steven Vandeput sur la situation sécuritaire à Bagdad … Plus grave, les Affaires étrangères de Didier Reynders (MR) estiment la situation à ce point grave à Bagdad qu’elles déconseillent à tout Belge de s’y rendre. Il y a donc deux types de conseils du Gouvernement fédéral concernant cette région : un en français et néerlandais pour les Belges et un en anglais et arabe pour les Irakiens. Deux poids, deux mesures.

Partager cet article sur : |

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*